Menu.

Peinture sur toile

Pour la peinture, le support est souvent la toile de lin.
Yvo Jacquier © Artiste peintre contemporain

Les supports

L'artiste pose un dessin sur la toile à travers les lignes d'un personnage. Le support peut s'effacer derrière la peinture. Le peintre Alain Thomas, naïf et primitif contemporain, maroufle un carton à peindre sur la toile pour en faire disparaître les empreintes. Ce rapport de précision avec le support ne s'arrête pas là: souvent, il peint les bords de sa toile, et aussi le cadre. Son oeuvre "comprend tout". Le support est vraiment recouvert, apprivoisé, comme les toucans qu'il représente avec grâce.

Dans d'autres cas, ce support devient religion. Le mouvement français de la fin du 20ème siècle "support/surface" en est l'exemple. La question du support est ici un prétexte, bien évidemment, à questionner l'oeuvre sur son statut d'immigré clandestin. Planète: Mars. Vaisseau: Le photon.

Combien ont essayé, qui de trouver un format original, qui de tordre les habitudes à ses "fantasmes géométriques". On a percé la toile, recouvert le Pont-Neuf, brandi des étendards, enveloppé des corps... Mis ces corps en couleur et les oeuvres en conserve. À la fin du bal, un être impersonnel et péremptoire a décrété: « Tout a été dit ! tout a été fait ! ». À la façon de Jules César quand il conquit la Gaulle...

Ce sont là de vieilles guerres qu'il est bon de laisser aux anciens combattants. Pour nous, qui vivons au 21ème siècle, la définition du support se contentera d'une simple formule : « Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. »

Support :: Peinture sur toile

Peinture sur toile. La toile fut inventée pour une raison pratique : la facilité du transport. Les panneaux de planches assemblées compliquaient les bagages, alors qu'une toile roulée est légère et facile à protéger. Aujourd'hui l'amateur qui achète une peinture à l'huile montée sur chassis la fera facilement livrer dans une caisse en contre plaqué. Les moyens de transport ont beaucoup évolué depuis le 17ème siècle. Le succès de ce support qu'est la toile, de lin ou de coton, n'en demeure pas moins lié aux vicissitudes du voyage, et à la tradition nomade des artistes. Plusieurs expositions à l'autre bout du monde m'ont fait sentir le poids du papier, l'encombrement des sous-verre et l'extraordinaire familiarité de la toile avec le voyage. Jusqu'à soixante oeuvres ont passé les frontières, roulées les unes contre les autres...