Menu.

Graphisme et Couleur

UN OUVREUR DE LIGNES

Dessin vs Couleur

Lettre capitale L, du mot La. a ligne est une surface.
Ce raccourci résume la conception de Yvo Jacquier. Nous sommes habitués à des débats opposant les classiques aux modernes, ou dans le même état d'esprit le dessin à la couleur. En fait une tradition plutôt grise face à un progrès plutôt frivole. Le peintre n'a jamais été à l'aise pour parler de ces fausses oppositions. Il met de la couleur dans ses lignes, et il n'y a pas de couleur pertinente sans mouvement, sans intention graphique pour la guider. Nous parlons de facture ou de touche pour qualifier le résultat.
La vraie question pourrait être : quel type de ligne, et quel genre de couleur ? Quel est l'objectif du dessin ? Que peut apporter la matière ? Toutes ces questions prennent leur intérêt dans le processus global d'une création. Et ils ont jamais cessé d'être contemporaines dans l'art.

La composition de la Naissance de Vénus de Botticelli Prenons l'exemple de la Naissance de Vénus de Botticelli. Il étudie de façon classique une sculpture antique de la collection des Médicis. Il se sert également d’anciens croquis de son modèle favori, Simonetta Vespucci. En dépit de cette attitude très classique, Sandro produit le premier grand nu de tous les temps en peinture. Une révolution. Les couleurs sont très bien choisies... Il les met à contribution pour donner de la force à son expression. Vénus ressemble à une sculpture pour montrer son statut de déesse autant que la mort de Simonetta. Le décor est assez naïf et il contraste avec les personnages et leur charmante précision. Et tous ces éléments entrent dans la gestion d'une composition fantastique.

Série Pont-Aven

Cette série est le chapitre complémentaire à la monographie, alors que Yvo Jacquier installe son atelier à Pont-Aven. Le dessin est sa préoccupation majeure, et il a investi tous ses espaces classiques, jusqu'à imiter les effets de la gravure sur bois dans les ombres. Les moyens envisagés comme objets picturaux, ainsi que la recherche sur la matière en soi, sont des préoccupations typiquement contemporaines.

Sur le chemin que trace ces œuvres, l'artiste échappe graduellement à la narration, il passe de la simple figuration pour entrer dans le monde qui est désormais le sien. Les compositions sont déjà pleinement développés, comme le montrent les schémas didactiques des pages. La Géométrie Sacrée soutient le dessin, elle porte le sens de ses lignes - autant qu’elle le confirme.

Le sens des mots

lien Chaque langue a sa propre sémantique et ses propres définitions. En français, le terme d'abstraction signifie la représentation de l'ensemble par une forme générique. De nombreux exemples de ce processus nous sont donnés par les mathématiques. Par exemple le triangle résume toutes sortes de choses qui vont par trois dans l'espace.

TLes philosophes semblent emprunter le même chemin. Cependant l'art veut échapper à ce cadre, selon le dogme de la subjectivité qui mène les débats. Dans la peinture ou le dessin, « abstraction » de nos jours signifie que l'on ne peut pas identifier l'ambition d'une image avec certitude. Le propos peut apparaître avec le commentaire, mais certainement pas dans le motif (cette erreur serait même appréciée comme un manque de goût).
L'art contemporain a la mémoire courte. Les écritures chinoise et japonaise se souviennent de l'essentiel de leurs motifs, et tout le monde est d'accord sur le fait qu'ils sont un exemple parfait d’abstraction. En outre, Mondrian, comme il l'explique, a établi ses lignes et ses rectangles à partir d’une analyse des paysages. L'abstraction est moins une question d'apparence qu’une question de travail. Une définition basée sur « l’incompréhensible » n’est pas pertinente, et surtout pas acceptable. Il serait plus courageux de le définir comme « tout ce que vous voulez, ou regardez-vous dans le miroir ».

L'abstraction de la féminité selon les lignes d'une femme. Dans leur évolution, les lignes de Yvo Jacquier montrent une abstraction progressive. Il atteint sa maturité par la formule « la ligne est une surface ». La ligne n’est plus la simple frontière de la réalité, le contour d'un objet vivant. Sa superficie devient le champ où se développe toute une histoire. La peinture est un véritable langage, et la composition est sa syntaxe.