Menu.

Calligraphies

UN CALLIGRAPHE

Le bleu Jacquier

Lette capitale A, du mot À. l'installation de son nouvel atelier, pour le bicentenaire de la Révolution française, en 1989, Yvo Jacquier a apporté sa petite contribution : une façon inédite d'apprivoiser la ligne sur un papier humide. La matière nécessaire à ce contrôle, un mélange d'aquarelle et encre, est un cadeau, mais elle reste un effet secondaire. L'objectif initial est de donner à l'aquarelle la pleine capacité d'exprimer ses pigments. Avec un papier sec, les frontières sont abruptes. Cela ne sied pas à tous les sujets. Le peintre français a résolu un problème plastique, et il a ouvert un nouvel espace d'expression à la peinture contemporaine..
Le Bleu Jacquier fut à son origine la couleur principale d’une série de paysages appelés «nocturnes». Lentement, la volonté du dessin dans l’eau a valorisé le côté graphique. Jusqu'à supprimer l'arrière-plan ! Nous pourrions comparer cela à une série de concertos dans lequel le support harmonique se serait effacé jusqu’à laisser le soliste porter sa mélodie tout seul.

La transition entre paysage et calligraphie.

Cette nouvelle façon de pratiquer l'aquarelle est inédite. Les manuels et les guides préviennent même qu’il faut attendre le séchage du papier avant d'oser tout complément graphique… Certaines personnes pourraient se sentir offensées en découvrant cette « proposition » après avoir subi pendant des années le même « interdit » .

Yvo Jacquier a inventé d'autres techniques, principalement sur papier, comme s'il voulait équilibrer le débat « peinture à l'huile vs peinture à l'eau ».

Les chevaux

Yvo Jacquier n'est pas cavalier. Il était trop tard pour commencer ce sport sans risque majeur pour les mains ! Le peintre est à la base un artisan qui devient orfèvre, et Yvo a choisi l'escrime pour parfaire son poignet, sur l’invitation de son premier maître : Christian Boutin. Autre chapitre : le cheval. C’est un symbole fondamental dans la culture celtique. L'artiste est allé sur le paddock et il a posé de nombreuses explications aux moniteurs. Un grand nombre de croquis ont jalonné cette longue l'étude. « Le cheval doit rester dans la tête du dessinateur, et pas seulement dans son box ». L'artiste français obtient ainsi un résultat parfaitement contemporain avec une attitude très classique.

Série des chats

Les Chats

La calligraphie est l'art d'écrire de belle manière. Dans ce cas : comment écrire « cheval » ou « chat » en bleu ? En tant que modèle, le chat était le tout premier. Pas pour ses poils, en dépit de l'effet extraordinaire de la matière. Le chat est souple, expressif, et un peu cabotin : un modèle natif, même quand il dort ! Et comme animal de compagnie, il s’inscrit parfaitement dans l’ère contemporaine.

Série des chevaux
Calligraphies, qui semblent aléatoires mais sont stroboscopiques. Grand galop pour ce cheval. Transition vers l'abstraction pure du galop, avec un cavalier. Cheval avec un cavalier, aux lignes très pures. Les courbes de la patte vers le sol entrent en scène, et se mélangent avec l'attitude du saut. Le piaffer révèle sa silhouette. Piaffer, une attitude fière. Début d'un mouvement, comme une ombre. Haut les mains, pour un cheval c'est un jeu. Re mix des images le saut d'un cheval celtique ressort. La force celte montre ses lignes parfaites. Mélange des motifs équestres. Deux jambes passent à l'avant scène. Un autre cheval celte. Dernier mélange des images. Un cheval arabe saute au dessus de tout.

Animation


(Svp passez la souris sur la gauche). L'effet d'écriture est évident lorsque nous enchaînons les motifs. Cette série semble raconter la vie d'un cheval.

La calligraphie est un art du vide. Le blanc est pas un fond oublié, un désert sec. L'eau est toujours là, qui magnétise la couleur dans sa lumière. La partie strictement graphique raconte la même chose. L'intérieur parle autant que l'extérieur, le yin et le yang sont inséparables. Et la vie circule dans la fragile frontière des lignes, comme une manifestation de l'énergie.