Menu.

Le papier, l'eau et la couleur

UN AQUARELLISTE

L'esprit de l'eau

Lettre capitale O, du mot On. n définit habituellement l'Aquarelle comme «un pigment que l'on dilue dans de l'eau». Pour être honnête, ce raccourci n’est utile que pour la conversation. On oublie le papier et sans lui, on jette le pigment par la fenêtre ! Les premiers éléments de cette technique sont les fibres qui interagissent avec l'eau, puis avec le pinceau et enfin, pendant le séchage, avec le pigment. Le processus est aussi rapide que complexe.

Comme toutes les techniques de peinture, l'aquarelle est avant tout une pratique, que nous pouvons définir par le résultat que nous constatons. Les définitions imaginent plus qu’elles ne prouvent quoi que ce soit. A propos de l'aspect final, le premier constat est que la lumière vient du papier. Les couleurs épargnent la luminosité de l'arrière-plan (elles essaient même de flatter cette lumière), et si il y a trop de pigment, vous pouvez le regretter autant que vous voulez, mais vous ne rattraperez pas cet acte stupide.

La table de peinture à l'aquarelle.

Le peintre français a une préoccupation supplémentaire dans la chaîne des réactions : la façon de garder le pigment en vie lorsque le papier a séché. Ce point est peut-être le cœur de cette discipline, au-dessus de toute considération sur la qualité des éléments. À la fin, les couleurs doivent paraître mouillées. C’est ce qui fait la différence entre une esquisse ordinaire et une œuvre contemporaine digne de ce nom.

Série Prague

Ces travaux sont les premiers que le peintre a produits à Prague. Au cours de son étude de la composition, il a continué à pratiquer le dessin comme un sportif qui se soucie de sa condition physique. Le «retour à la couleur s’est fait dans la piscine». La baignoire est en effet dans ce processus ! Et le matériau doit souffrir un peu pour comprendre l'artiste. Ce genre d'exploration de la matière est typiquement contemporaine.

Prochaine série
« Chat hors du temps » : la représentation de Bastet (petite).
Chat hors du temps
« Femme au couffin » : La mère et son bébé partagent la même ombre (petite).
Femme au couffin
Toutes ces œuvres sont peintes sur le papier français appelé « papier d'Arches ». « Immortelle » : les lignes d'une femme nue dans la lumière d'une fenêtre (petite).
Immortelle
« Cheval de lumière » : un cheval se cabre et les couleurs éclatent (petite).
Cheval de lumière
« Allegro » : les notes de couleur d'un jeu musical (petite).
Allegro
« Dos nu » : le confort du sable après le bain de mer (petite).
Dos nu
« Le cheval et la terre » : près de la Terre et face au ciel (petite).
Le cheval et la terre
« Courbe » : une expression calligraphique du corps de la femme (petite).
Courbe

Série Pont-Aven

Yvo Jacquier est habitué aux grands formats à l'aquarelle, par exemple 56 x 76 cm. « La pleine page de papier Arches est, comme il le dit, la taille de la mélancolie » (Melencolia de Dürer est très petite). Pendant des années, l'artiste a pratiqué le thème du paysage. Les couleurs se sont assombries pour montrer l’inspiration de la lune. Peut-être nostalgique. Et la lumière est revenue avec la peinture de la femme contemporaine.

Série précédente
« Frileuse » : une manière silencieuse d'être belle et nue (petite).
Frileuse
« Sirène » : c'est un symbole, une façon de résumer des idées par l'abstraction (petite).
Sirène
« Mains nues » : le mouvement d'un nu engendre une chorégraphie par ses lignes (petite).
Mains nues
« Mirage » : L'eau crée le mirage du feu, avec cette femme en marche (petite).
Mirage
« La Gitane » : Une femme danse avec les lignes de ses formes (petite).
La Gitane
Toutes ces œuvres sont peintes sur le papier français appelé « papier d'Arches ». « Couple musical » : La relation entre un musicien et son saxophone (petite).
Couple musical
« Talisman » : le motif ancestral du culte de la fécondité (petite).
Talisman


Allegro est une aquarelle heute en couleurs. Opera montre la grâce après la force des couleurs. La silhouette d'une femme en marche apparaît. Cette femme va de l'avant dans l'ambiance d'un mirage. Femme du ciel est un moyen d'échapper au mirage. Retour à la terre, la femme est timide entre ses lignes. Immortal est-elle réelle ou est-elle un souhait? La réponse est dans la réalité de la beauté. La femme rencontre le musicien, dans un baiser de lignes.

La femme - Les femmes



LA Femme constitue un des motifs de prédilection de l'artiste. Dans les classiques, ce sujet est comme la dernière station avant le cosmos. Yvo Jacquier peint les femmes parce qu’après, plus loin, il n'y a plus rien de figuratif. Et même plus, le défi est de dépasser l’aspect figuratif, ce récit qui aboutit à un inventaire sans intérêt. Le mystère de la femme est pas une question de comptabilité. Pour preuve les compositions sophistiquées des oeuvres. Après les croquis et dessins, l'aquarelle a été la porte d’entrée de ce monde étrange. À l’atelier, la question du modèle peut émaner d'une bouche, mais la réponse adviendra pour les yeux.


Les aquarelles qui sont présentées dans la série de Prague et Pont-Aven utilisent un processus plus classique que les nocturnes et les calligraphies. Dans ces deux autres cas, la technique est inédite, tout est fait sur un papier humide. Cependant, l'artiste revendique l'expression avant toute performance technique. Il peut même choisir l'argument le plus simple du dessin, de la mine de plomb sur papier, par honnêteté envers certains motifs.