L'artiste contemporain expose dans une galerie d'art tribal. Les arts primitifs sont plus que jamais contemporains.
Trois galeries présentent les artistes contemporains:
Kathleen Petyarre - Myrtle Petyarre - Yvo Jacquier
_______ Rencontre entre Art tribal et Contemporain _______
AUSTRALIE
L'art primitif aborigene d'Australie
l'Art Aborigène
ART CONTEMPORAIN
Art contemporain du peintre Jacquier
l'Idéo-réalisme
OCÉANIE
L'art primitif d'Oceanie
l'Art des Papous
Nous vous convions à un voyage à l'autre bout du monde, et à une rencontre entre l'art contemporain et les cultures papous et aborigènes - les dernières à être entrées en contact avec la civilisation occidentale... Rencontre pas si improbable si on songe par exemple que l'art moderne est né de la contemplation des arts primitifs, ou encore à Ronnie Tjampitjimpa: Artiste aborigène vivant de façon traditionnelle, Ronnie est reconnu comme l'un des maîtres de la peinture abstraite australienne. Il respecte pourtant une tradition vieille de cinquante mille ans!
En Occident aussi, quelques artistes, comme ceux du mouvement Idéoréaliste, tentent de plonger aux sources même de l'art primitif en réconciliant le beau et le sacré...

Le temps du rêve - Galerie d'Arts primitifs et contemporain
Rue du général de Gaulle - 29 930 Pont-Aven
  Téléphone : 06 98 86 13 18  -  E-mail : Cliquez ici
Exposition du Vendredi 29 Octobre
au Dimanche 14 Novembre 2004

Galeries d'art : Le temps du rêve - Kamu Arts - Jacquier
À son retour du salon « Maison et Objet » de Paris, la galerie organise une expositions autour de deux artistes aborigènes, deux soeurs, Gloria et Kathleen Petyarre, peut-être les deux artistes femmes les plus connues. La galerie « Le temps du rêve » consacre ses cimaises à de nouvelles pièces, ainsi qu'à des oeuvres récentes du peintre Idéoréaliste Yvo Jacquier.

Kathleen (née entre 1930 et 1940) et Gloria (née entre 1938 et 1946) ont vécu de façon très traditionnel dans leur jeunesse. Ils se déplaçaient en fonction des saisons, des ressources en eau et en nourriture. Durant cette période de vie nomade, elles incorporent peu à peu les connaissances traditionnelles et à la fin des années 1940 leur grand mère commence à les initier au monde des Rêves, notamment celui associé à Atnangker, site du Rêve de la Vieille Femme Diabolique des Montagnes (Aknkerrth, ou du Lézard Diabolique des Montagnes) qui sera plus tard la source principale de leurs oeuvres.

En 1977, suite au succès des premières oeuvres d'art produites à Papunya; débute la fabrication de batiks. A la fin des années 1980 les femmes et quelques rares hommes commencent à peindre sur toile. C'est le début d'une grande aventure qui va connaître un succès considérable notamment grâce à Emily Kame Kngwerreye et aux soeurs Petyarre (Kathleen donc mais aussi Gloria et Ada Bird et dans une moindre mesure à Nancy, Violet et Myrtle).

En 1996, la première exposition solo de Kathleen voit le jour. C'est un succès énorme, toutes les toiles sont vendues mais surtout une grande surprise pour une artiste qui est encore quasi inconnue. La renommée vient la même année. Elle remporte le plus prestigieux prix artistique décerné aux artistes aborigènes, le 13ème Testra National Aboriginal Art Award avec la toile " Storm in Atnangkere Country II ". Ce prix la propulse sur le devant de la scène artistique et médiatique.

En 1998, commence une série de voyages qui la mènera aux USA, en Indonésie, en Inde, en Ecosse, en Irlande et en Nouvelle Zélande. Elle est invitée à Los Angeles par Richard Kelton qui achète des oeuvres pour sa célèbre fondation.
Les toiles magnifiques de Kathleen, tout comme celles d'autres artistes du Désert Central, synthétisent les connaissances spatiales et spirituelles mais transcende la seule lecture aborigène pour déboucher sur un nouveau langage visuel. C'est cela qui a contribué à faire de Kathleen une artiste de renommée internationale. Elle a remporté ou été finaliste lors de plusieurs prix artistiques importants, et ses oeuvres (essentiellement des toiles mais aussi des batiks et des gravures) figurent aujourd'hui dans de très nombreuses collections privées et publiques prestigieuses dont :

La National Gallery of Australia - Canberra, Collection of HM Queen Elizabeth II, Angleterre, Kerry Stokes Coll, Perth, Museum and Art Galleries of the Northern Territory - Darwin, Art Gallery of South Australia - Adelaide, Flinders University Art Museum - Adelaide, Fondation Kelton - Los Angeles - USA, Kluge Ruhe Coll, Virginie - USA, ATSIC Coll - Adelaide, National Gallery of Victoria - Melbourne, Museum Puri Lukisan - Bali - Indonésie, Riddoch regional Art Gallery - Australie, University of South Austrlia Art Museum - Adelaide, Edith Cowan University - Perth, Musée d'Art d'Afrique et d'Océanie - Paris, Peabody Essex Anthropology and Ethnology Museum, Harvard - Angleterre, James and Jaqui Erskine Coll - Sydney, Essl Coll, Samlung Essl, Vienne - Autriche, Holmes à Court Coll - Perth,...

La côte de Kathleen monte régulièrement avec des prix parfois très hauts comme cette toile vendue en 2004 chez Sotheby's, 90 x 90 cm de 2000 vendue à près de 26 000 _. Dans la même vente une toile 91 x 122 cm de 1996 partait à 15 000 _. L'année précédente c'était une toile 122 x 122 cm qui partait elle aussi à plus de 15 000 _. En 2003 il fallait parfois monter jusqu'à 24 000 _ pour acquérir de grands formats. A la manière d'Emily Kame Kngwarreye, les oeuvres de Gloria ont souvent un aspect très abstrait. Certaines de ses oeuvres n'ont aucun point, ce sont juste des bandes de couleurs ou plus récemment des petites hachures. En 1995, elle commence à produire des séries, le résultat est extraordinaire et elle remporte le prix Wynne. L'aspect novateur des oeuvres de Gloria ne doit pas faire oublier qu'elle est la continuatrice d'Emily Kame, elle joue un rôle spirituel majeur dans tout l'Est du Désert. C'est une " patronne " qui dirige les rituels. Entre tradition et modernité son travail est inclassable. Si le site sacré de Aknangkere (et le Rêve de Lézard Diabolique des Montagnes qui lui est associé) reste le principal sujet de ses toiles, comme c'est le cas pour ses autres soeurs, Gloria et Kathleen (née vers 1940) ont su renouveler constamment les représentations visuelles traditionnelles, devenant du même coup les artistes femmes les plus connues du grand public.

Les connaissances de Gloria sont immenses et son savoir autant que son charisme transparaissent à travers ses peintures.

Ses oeuvres sont présentes dans d'importantes collections : National Gallery of Australia, Alen Alen and Hemsley, Museum of Victoria, Museums and Art Galleries of the NT, Powerhouse Museum, Wespac (New-York), Gold Coast City Art Gallery, Robert Holmes à Court Collection, Ebes Collection, Art Gallery of South Australia, Art Gallery of Queensland, Art Gallery of New South Wales, Queensland University of Technology, Supreme Court of Brisbane, Singapore Art Museum, British Museum (Londres), Wadsworth Athenaeum (Hartford, USA), Macquarie Bank, Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie (bientôt Musée du Quai Branly, Paris) ...

On prononce, en principe, Petyarre : Pitch -ar - ah, le site de Atnangkere : Ut - nung -er -ah)Vous pourrez admirer des grands formats (120 x 210 cm) comme des petits (60 x 60 cm).



Pendant ces 2 semaines, Didier Yvonnou proposera dans sa boutique « Kamuarts» un ensemble de nouvelles pièces d'art tribal, en provenance de Papouasie Nouvelle Guinée ; pour l'essentiel des sculptures sur pied mais aussi des masques, crochets ...



D'autre part, le lien avec le mouvement Idéoréaliste trouvera ici l'occasion de se renforcer puisque nous montrerons aussi dans les deux galeries des toiles du créateur de ce mouvement Yvo Jacquier. Yvo possède une galerie atelier à Pont-Aven, miraculeusement située à 20 mètres de la notre: il mettra à notre disposition son local pour y présenter des sculptures de Papouasie ainsi que des toiles aborigènes.

Nous aurons l'occasion de vous reparler de ce mouvement dans un courrier ultérieur.

Le livre que nous devions sortir cause quelques soucis à l'éditeur, qui vont se résoudre dans les semaines à venir. Nous attendons des nouvelles d'une autre publication, dont nous vous reparlerons également.

Marc Yvonnou
Directeur de la galerie
d'art tribal et contemporain:
« Le temps du rêve »

M. et D. YVONNOU - Galerie d'Arts primitifs et contemporain
Rue du général de Gaulle - 29 930 Pont-Aven
  Téléphone : 06 98 86 13 18  -  E-mail : Cliquez ici
Fermer la fenêtre