Dessin

Menu
signature du peintre
« Femme nue » : une histoire de séduction, racontée par la géométrie, entre le peintre et une femme.
Zoom next back

« Femme nue » - Composition

Ce dessin date de la même époque que « Femme lyre ». Cette image réaliste est également dirigée par la géométrie de composition, avec une expression très complète
Composition 1 Le rectangle de √3
Avec son carré inscrit (à droite) et le rectangle ∆' (à gauche).Le milieu du rectangle Δ' est la transition entre la lumière et l'ombre de l'arrière-plan - l'index le souligne. Le côté de Δ' montre la séparation entre l'épaule et la poitrine, que touche une diagonale. L'autre touche les doigts.
Composition 2 The baby cross
Les composantes du rectangle ∆’ = (1+√3)/2 construisent une croix. En rouge, un rectangle d'or, résultat de deux divisions de la hauteur. On peut changer d'échelle en attribuant 2 au diamètre du cercle. Le rectangle ∆' devient en largeur 2 x hauteur (1+√3). Le grand rectangle fait √3.(1+√3)= (3+√3). Le rectangle rouge a pour largeur (1+√3)/Phi x hauteur (1+√3)/(Phi+1).
Composition 3 Les trois valeurs : √3, Phi et ∆’
Nous construisons un rectangle d'or depuis la gauche. Hauteur (1+√3) x largeur (1+√3).Phi. Sa diagonale touche le poignet gauche. La bissectrice (en bleu) est pointée par le pouce. Ensuite, nous construisons un rectangle d'or dans le rectangle Δ' (en jaune). L'index de la dame confirme ! Largeur 2 x hauteur 2/Phi. Ceci est le diamètre du cercle jaune, raccord avec les fesses et les cheveux.
Image seule

INTERPRÉTATION GÉNÉRALE

Composition 1 : the ratio √3 of the composition. Première image :
le cadrage montre la véritable volonté de l'artiste : dans son ensemble, il veut comprendre le mystère sacré de cette femme très attirante (√3).
Composition 3 : les valeurs essentielles de la géométrie sacrée. Troisième image :
Phi est une valeur masculine relative au temps, à l'action, et, curieusement, la diagonale du grand rectangle d'or touche la place de la montre. Le secret est peut-être de prendre son temps. Mais la dame n'est pas si claire : la bissectrice montre classiquement un contact, et son pouce l'affirme franchement « T'es grillé, mec ! » (la langue vulgaire nous épargne ici un long discours).
Composition 2 : la proportion ∆’, selon les mathématiciens. Seconde image :
la belle se situe entre l'ombre et la lumière, elle cherche la limite où elle soit dans les deux à la fois. Elle tente d'échapper aux deux statuts, peu flatteurs, de la none et de la fille de joie. Une étoile se met à briller grâce à la géométrie, et dans le cercle de ce Yin-Yang, l'index montre une possible résolution, ressemblant à un accord: retourner à la troisième image. La baby figure devient un projet, avec la mesure d'or (sa division est un moyen de partager). Le pouce montre la façon idéale de tout résoudre.