Menu.

Couleurs - La couleur
Couleurs de lumière - couleurs de matières

La constitution de la couleur et de la lumière.
Yvo Jacquier © Artiste peintre contemporain

La couleur comme expression de la lumière

La couleur naît de la lumière : sans elle, tout est noir, insondable. Toute surface est une peau de tambour pour les ondes lumineuses, qui ne seront pas les mêmes avant et après avoir rebondi: certaines resteront prisonnières.

Couleur, teinte et valeur

En termes précis : On parle de teinte ou de coloris pour caractériser la nature des ondes lumineuses: bleu, jaune, rouge, vert... Et on parle de valeur selon leur degré de luminosité. La couleur se définit selon ces deux critères : teinte et valeur. Le noir et le blanc sont des valeurs pures; ce ne sont pas des couleurs.

La synthèse additive

Ce n'est pas du tout une expression barbare, mais un terme didactique: la lumière blanche est la somme de toutes les couleurs, telles qu'elles sont exposées sur l'arc en ciel par un effet de prisme. Toutes, sauf une: le magenta , qui se cache derrière !

Couleurs :: Synthèse additive
Couleurs : la synthese additive. Explication scientifique.

La couleur des airs et celle du monde solide

Une lumière blanche frappe la surface d'un objet et en ressort toute rouge par exemple, quand toutes les autres couleurs sont restées prisonnières dans le filet de l'objet. Ne portons pas de noir au soleil d'été: toutes les ondes deviennent chaleur - faute de pouvoir s'exprimer dans le tissu. Préférons lui le blanc, puisqu'il réfléchit tout.

Caprices de la lumière et de la matière

La couleur d'une matière peut se révéler complexe, aussi complexe que la matière elle-même. La lumière d'origine, celle qui frappe le vêtement, peut aussi se révéler complexe. La lumière urbaine est tronquée d'une grande partie du spectre naturel et appauvrit nos sensations malgré ses intentions souvent flatteuses. L'espace colorimétrique souffre sous les néons.

Exemple désigné de la complexité de la matière: la synthèse soustractive. La couleur est l'expression de la matière face à la lumière. C'est l'opération par laquelle deux voiles superposés retiennent tour à tour chacun une partie du spectre de la lumière. Le premier ne laisse passer que le bleu et le second le jaune: la synthèse soustractive qui en sortira sera le vert.

Couleurs :: Synthèse soustractive
Couleurs : la synthèse soustractive. Explication scientifique.

Complémentarité des couleurs

Le principe qui régit les complémentaires se résume à un constat. Deux couleurs peuvent par la synthèse additive produire du blanc, ou à l'inverse par la synthèse soustractive produire du noir. Elle se complémentent pour donner le tout ou le rien selon les deux modes. La synthèse additive se fait à la façon de l'addition des spots colorés. La synthèse soustractive s'illustre en superposant des calques colorés pour filtrer la lumière.

En peinture, le mélange de deux couleurs matières complémentaires donne également le noir.

Compléments sur la couleur

Systèmes de couleurs dans l’art et les sciences

Textes parallèles :

COULEUR
La couleur comme expression de la lumière
Couleur, teinte et valeur
La synthèse additive
La couleur des airs et celle du monde solide
Caprices de la lumière et de la matière
Complémentarité des couleurs

LES COULEURS EN TANT QUE LUMIÈRE
Représentation de l'arc en ciel par un cercle
Les longueur d'onde de la couleur
Les couleurs lumineuses primaires
Les couleurs lumineuses secondaires

LES COULEURS EN TANT QUE MATIÈRE
Les couleurs primaires de la matière
Différences de potentiel et de nature

LA COULEUR POUR LE PEINTRE
L'unité d'une oeuvre d'art
Le grand principe des complémentaires
La couleur dans les couleurs
Le choix des couleurs

Complément :

La Couleur, au-dessus de tout
Article de préparation du festival
d'Art Contemporain Tina B - 2013