Menu.

La peinture à l'aquarelle

L'aquarelle n'admet pas le repentir, seulement les regrets.
Yvo Jacquier © Artiste peintre contemporain


L'histoire de l'aquarelle

« Mirage » : l'eau crée le mirage du feu, avec cette femme en marche. « Mirage » : l'eau crée le mirage du feu
Considérée comme la plus délicate des peintures à l'eau, l'aquarelle doit ses lettres de noblesse au peintre anglais William Turner. L'inventeur de cette technique fut en même temps le promoteur d'un genre nouveau. Dès ses débuts, la pratique de l'aquarelle s'épanouit dans l'ombre subtile et inspirée du grand maître. Turner fut en ce sens un des rares peintres à dessiner l'histoire.

Turner le visionnaire aurait soufflé quelques touches de ses couleur à l'Impressionnisme. Pierre-Auguste Renoir en aurait apprécié les accents tant ils faisaient parler la lumière, secret de l'aquarelle.


L'aquarelle et la lumière

Une célèbre maxime résume parfaitement sa difficulté : « L'aquarelle ne supporte pas les regrets ». La cause vient du papier, dont la réserve seule peut laisser passer la lumière. Toute trace laissée par une eau trouble ou un geste malhabile apparaîtra comme une irréparable corruption. Contrairement à la gouache, l'aquarelle est transparente; la clarté des couleurs et des teintes émane du fond clair que constitue le support de papier. Aucune couleur ne saurait éclaircir la précédente, tout l'art consiste à conjuguer, décliner et combiner les couches en voiles légers.


Les différents usages de l'aquarelle

Les usages ont établi plusieurs statuts à l'aquarelle.

Traditionnellement, l'aquarelliste de métier pratique un genre figuratif et narratif. La virtuosité est essentielle pour y réussir; elle se traduit en termes de fraîcheur, de vigueur et de précision. La douceur et l'estompe couronnent une appréciation qui concerne avant tout la maîtrise des contrastes. L'aquarelle n'a pas son pareil pour saisir une ambiance et capter sa lumière - maître mot de cette technique. Pour exemple : la fameuse "Royal Academy" d'Angleterre.

« White spirit » : clin d'oeil de l'aquarelliste au peintre à l'huile. « White spirit » : clin d'oeil de l'aquarelliste au peintre à l'huile
Le peintre à l'huile se sert quant à lui de l'aquarelle pour préparer ses tableaux. Le rôle de cette technique s'en trouve réduit. L'artiste se fait une idée du résultat final en anticipant les valeurs qu'il disposera sur la toile. La rapidité de l'aquarelle a longtemps motivé ce choix dans les esquisses préparatoires. Pour exemple : Eugène Boudin.

Le peintre voyageur emporte avec lui une boîte de couleurs. Il prend des notes sous la forme d'un carnet de voyage, où se révèlent sa spontanéité et sa capacité d'aller à l'essentiel. Les carnets de voyage d'Eugène Delacroix sont un merveilleux exemple.

Textes parallèles :

L’AQUARELLE
L'histoire de l'aquarelle
L'aquarelle et la lumière
Ses différents usages

TECHNIQUE DE L’AQUARELLE
Avertissement
Principes techniques
Papiers, pinceaux, matières, eau…

DIFFÉRENTES APPROCHES
L'eau et l'aquarelle
L'aquarelle classique
L'aquarelle sur papier humide
Le bleu Jacquier

AQUARELLE ET HUILE
Leurs rapports sulfureux
L'aquarelliste et la lumière

AQUARELLE ET COULEUR
Fabrication de la couleur
Les couleurs dans l'aquarelle
Le spectre des couleurs
La couleur et la matière

Compléments :

LES AQUARELLES
Les oeuvres de Yvo Jacquier

DESSINS AQUARELLÉS
Les oeuvres de Yvo Jacquier